Virus de la feuille jaune de la tomate

Class: Virus
Common Name: Virus de la feuille jaune de la tomate
Potential Host:

Tomate, haricot et poivron

Who Am I?

Virus de la feuille jaune de la tomate (TYLCV) appartient au genre des bégomovirus. Le TYLCV est principalement propagé par les aleurodes (Bemisia tabaci) et est répandu dans le monde entier. TYLCV a une influence majeure sur la production mondiale de tomates ; il est responsable de la réduction des rendements de tomates et de la qualité des tomates.

À un stade précoce de la saison de croissance, les jeunes plants de tomates infectés présentent un rabougrissement sévère avec un ou plusieurs symptômes, notamment : une « apparence touffue » causée par des folioles plus petites que d’habitude, le jaunissement et l’enroulement des feuilles et des réductions de rendement.

Control Measures

Il n’y a pas de traitement contre les virus. Les plantes infectées ne peuvent être guéries; par conséquent, l’accent devrait être mis sur la prévention des épidémies de virus. Si seules quelques plantes sont infectées, elles doivent être retirées du champ.

Utilisez des variétés de plantes et des semences résistantes à la maladie.

Grandir à l’intérieur des structures : Gardez la structure fermée et les filets exempts de trous.

Assainissement: Gardez l’environnement proche des cultures en éliminant les mauvaises herbes, les débris de plantes, les parties endommagées, la croissance indésirable des plantes et les plantes à proximité qui ne sont ni cultivées ni protégées.

Utiliser des techniques de surveillance des ravageurs (tels que des pièges) pour suivre les populations d’insectes.

Les insecticides sont fréquemment utilisés chez les populations d’aleurodes, notamment les insecticides cyperméthrine, deltametrin, bifenthrine, diafenthiuron, thiaméthoxame, imidaclopride, acétamipride, buprofezine, spiromesifen, cyantraniliprole, spirotétramat et terpènes synthétiques extrait de chenopodium.

azadirachtine, sel de potassium d’acides gras, souche Beauveria bassiana GHA huile de neem et autres huiles végétales.

Amblyseius swirskii est un acarien prédateur disponible dans le commerce, capable de contrôler de manière significative les populations d’aleurodes.

Caution and careful notice should be taken when using any plant protection products (insecticides, fungicides, and herbicides). It is the grower’s sole responsibility to keep track of the legal uses and permissions with respect to the laws in their country and destination markets. Always read the instructions written on labels, and in a case of contradiction, work in accordance to the product label. Keep in mind that information written on the label usually applies to local markets. Pest control products intended for organic farming are generally considered to be less effective in comparison to conventional products. When dealing with organic, biologic, and to some extent a small number of conventional chemical products, a complete eradication of a pest or disease will often require several iterations of a specific treatment or combination of treatments.

Image Gallery

blank
blank
blank